Logo-Retour Accueil
Plan du site
Accueil Découvrir Pratique Boutique 
 
41 - Le Village médiéval42 - Cathédrale Saint Jean10 - Maison des Avocats29 - Eglise St Paul19 - Cathédrale Saint Jean et la Part Dieu
Découvrir
  • Circuits guidés
  • Animations
  • Reportages
accueil
Chambres d'hôtes Lyon
Sélection de chambres d'hotes / bed & breakfast à Lyon
En savoir plus
Pub
Pizz'Délice :
cuites au feu de bois, livraison de pizzas sur Lyon En savoir plus
Recherche



 

Actualités
Agenda 2017
<< Mai >>
L
M
M
J
V
S
D
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
Agenda semaine
Agenda du mois
Lettre Info



le XXème siècle : un siècle de rebondissement !           

L'abandon continu, irrémédiable du Vieux Lyon...
Au début du XXème siècle, le déclin paraît irréversible. On n'y construit pratiquement plus rien et on laisse se dégrader les bâtiments existants. Pourtant le quartier du Vieux Lyon est encore massivement habité, mais par une population pauvre dont la présence fait échouer tous les projets de démolition. Cet abondon se traduisit notamment par un état instable des terrains d'où des risques importants de glissements de terrains. Et hélas confirmé par l'épisode dramatique de la nuit du 12 au 13 novembre 1930, où 40 personnes périrent sous des immeubles écroulés au-dessus de la rue Tramassac.
On arrive à un état d'abandon et d'insalubrité tel, qu'en 1958, la mairie établit un Projet de Rénovation Urbaine pour se débarasser du quartier. Mais parallèlement, une vie de quartier se met en place et on assiste à quelques restaurations et des constructions neuves apparaissent.


le Théâtre romain



Dans le quartier de Fourvière, sous Edouard Herriot, des fouilles archéologiques commencent. Le chantier permet ainsi de mettre à jour le théatre et l'odéon romains.

 

...jusqu'à la loi Malraux...
      Avec cette loi, datant de 1964, le Préfét, le maire (Louis Pradel) et l'association de quartier "Renaissance du Vieux Lyon" sont tous d'accord et mettent en place le Plan de Sauvegarde. La société chargée de la restauration, la SEMIRELY (1963-1976) est créée le 22 mars 1963 avec pour Président Louis Pradel.
     Ainsi le 12 mai 1964, le Vieux Lyon devient le 1er secteur sauvegardé de France : la destruction du quartier est ainsi rendue impossible pendant des années.
     La SEMIRELY rachète, restaure et revend des immeubles. Les gens reviennent ; l'idée de sauvegarde est là, bien ancrée dans l'esprit des habitants du quartier comme des lyonnais.
Cependant, l'association "Renaissance du Vieux Lyon" n'a pu empêcher la destruction de l'îlot d'habitations entre le Palais de Justice et la cathédrale. Mais le bon côté de la médaille apparaît quand on découvrit sous les décombres : des vestiges paléochrétiens et les restes des églises Sainte Croix et Saint Etienne (accès actuel sur le flanc nord de la cathédrale Saint Jean dans le Jardin archéologique).

...et la sauvegarde complète !

Tous ces efforts conjugués aboutissent au classement du Vieux Lyon (avec la Croix Rousse et une partie de la Presqu'île) au Patrimoine mondial de l'Humanité par l'UNESCO en 1999.

 

 

retour   le XIXème siècle

Accueil - Découvrir le Vieux Lyon - Informations Pratiques - Contact
©2001-2017 - Vieux-Lyon.com